Si la petite maison dans la Charrière intrigue, n’oublions pas qu’elle fait partie du patrimoine communal. Il s’agissait d’un poste pour indigents : c’est-à-dire qu’il servait à héberger momentanément des personnes qui n’avaient pas de toit ou « faisaient la route ».

Construite en 1902 pour 607 francs de l’époque (environ 2150 €) par Monsieur BERTAULT Pierre, entrepreneur à LIMERAY, elle a nécessité entre autres :

  • 800 briques dures de Châteaurenault
  • 9 m² en carreaux de Châteaurenault

Vandalisé en 2006 par un incendie qui a détruit la toiture, le poste a été remis en état par les employés communaux.

Précédent cette construction, en 1893, la municipalité de l’époque avait déjà pris une mesure concernant ce qu’elle appelait « les passagers ». En effet, elle mettait à disposition « un logement voûté situé près du bourg de Cangey à droite du chemin de Grande Communication n°1 de Cangey à Limeray comprenant une pièce pour loger les passagers ». Pour ce faire, un bail de 9 ans avait été signé entre Monsieur PAIMPARE-COUTIERE, propriétaire du logement, et Monsieur NOURRY Louis, maire de Cangey, moyennant la somme de 25 francs par an (environ 88 €). En 1894, le conseil municipal votera une somme de 30 francs (environ 106 €) pour le loyer de « l’asile des indigents et paille ».