Au bord de la petite route qui rejoint le village de Bel Air à la route de Fleuray.

A 50 mètres d’un sentier de randonnée.

Construite à la fin du XIXème siècle avec murs en pierre, briques, toiture en tuiles plates du pays et cheminée. A l’origine, possédait un plafond en torchis (excellent isolant) qui a été vandalisé tout comme la porte et la fenêtre. Ce grenier servait à stocker de la paille et du foin pour le cheval ainsi que des sarments pour la cheminée.

Localement appelée « la Cabane », cette loge de vigne abritait le viticulteur qui prenait son déjeuner sur place. Elle servait aussi d’abri et de lieu de repos pour les enfants en bas âge pendant que leur mère travaillait dans les vignes. Toute la famille y goûtait au frais par temps chaud.