En 1895, le conseil municipal reconnaissant l’utilité d’un lavoir public autorise le maire à faire l’acquisition de 80 m² de terrain pour y établir sa construction sur la rive droite du ruisseau de Mesland  (appelé localement Bief) auprès du bourg de Cangey.

Dès 1907, le lavoir communal n’est d’aucune utilité pour les laveuses car le niveau d’eau est trop bas par suite du faucardement du Bief. Il est envisagé de créer  un barrage afin de retenir l’eau nécessaire pour le lavage du linge et l’abreuvage des animaux mais ce projet sera annulé en raison de son prix trop élevé.

En 1945, la commune demande l’emploi de prisonniers de l’axe pour curer le Bbief.

En 1947, il est envisagé de déplacer le lavoir mais en 1948 et 1949, le conseil municipal étudie la possibilité de  remettre en état la circulation de l’eau nécessaire dans le Bief pour le lavoir et les Secours du Centre d’Incendie.

En 1950, le Bief est curé du Clos Philippeau à la Maladrerie avec pose d’un barrage en dur avec vanne au Clos Philippeau (Batardeau). Peu à peu, le lavoir est déserté avec l’arrivée du confort (eau courante, machine à laver) mais certains se souviennent encore de « La Mère Marie », Marie Busson, la dernière lavandière à l’avoir fréquenté.

Restauré en 2008, l’aménagement de ses abords sera poursuivi.