C’est après bien des soubresauts que le monument aux morts de notre commune a été érigé à sa place actuelle. Voyons son cheminement.

En Octobre 1919, le conseil municipal expose qu’il est d’avis comme toutes les autres communes de France de faire élever une colonne au cimetière avec inscriptions des enfants morts pour la patrie et une plaque commémorative dressée à la mairie pour même circonstance. Il est décidé d’ouvrir une souscription dans la commune à cet effet.

En décembre 1919, le conseil municipal repense son projet et décide de faire construire un monument aux soldats (morts pour la France) vis-à-vis la Mairie sur un terrain appartenant à Monsieur de Menjot, propriétaire,  qui a consenti faire don de cet emplacement à la commune pour cette construction.

Ce monument étant construit en dehors du cimetière ne comportera aucun signe religieux.

Les plans et devis seront demandés à l’entreprise ANGIBAULT, entrepreneur de monuments funéraires à AMBOISE.

Monument aux mortsAoût 1920 : le conseil municipal traite avec l’entreprise pour un prix forfaitaire de 7 500 francs pour la construction du monument ainsi décrite :

Premier socle ou embase en « simili granit », le reste en pierre de Lavoux

Le coq, les palmes et la croix de guerre en bronze,

3 plaques de marbre encastrées dans le fût pour recevoir des inscriptions, lesquelles seront dorées.

La commune se charge des fondations.

La souscription offerte par les habitants s’élève à la somme de 2.482,70 francs.

Par ailleurs, le conseil municipal sollicite de l’Etat la subvention dont l’attribution  est prévue par la loi du 25 octobre 1919 pour les communes ayant élevé un monument aux enfants morts pour la Patrie.

Seront inscrits sur ce monument les 34 combattants nés ou résidants dans la commune qui sont morts pour la Patrie.

Mai 1921 : Monsieur de MENJOT ne veut céder le terrain qu’avec des conditions dans lesquelles la commune ne peut s’engager.

En conséquence, il y a lieu de prendre une décision ferme pour désigner l’emplacement exact où doit être placé ce monument. Après échanges et observations puis vote, l’emplacement choisi est la place publique au Centre du Bourg.

Décembre 1921 : Réception du monument.

Au fil des années, on s’aperçoit que l’implantation du monument sur la place est une gêne pour installer le manège lors de l’assemblée annuelle et en 1939, on projette de déplacer le monument.

Décembre 1948 : Madame DE MENJOT donne à la commune une parcelle de 2,79 ares pour déplacer le monument aux morts devant la mairie.

En 1952 : Le monument est érigé à sa place actuelle.

Au fil des ans, des travaux d’entretien ont été faits, les derniers datant de 2011 avec réfection des inscriptions.